SITE MAP CONTACT US HOME
 

Celebrating the Czech-Lebanon Friendship Week

Promoting Lebanon as a destination for Czech nationals and encouraging the businessmen of this young European republic to invest in our country: a commendable initiative that came first with Vivian Boulos-Tolan, one the major shareholders of Platinum International. Thanks to the efforts of this private company specialized in tourism, the Czech-Lebanon Friendship Week was organized in Beirut, with the support of the Czech Parliament and the Czech Ambassador to Lebanon, Eva Filipi. 

Last week, approximately fifteen Czech journalists were invited to Beirut by the Lebanese offices of Platinum International. Before leaving Prague with Michael Tolan, CEO of Platinum International, they met the president of the Commission for Foreign Affairs in the Czech parliament as well as the Lebanese Ambassador, Zouhair Kazzaz.

In the aim of discovering Lebanon and presenting it to their fellow countrymen through articles published in the Czech press, the journalists visited many sites, mainly Byblos, Jeita, Harissa, Kefraya, and Baalbeck. 

They met as well Lebanese businessmen and journalists. Before leaving Beirut, they visited several officials, mainly the Minister of Finance, Fouad Seniora, the Minister of Information, Ghazi Aridi, the Minister of Transportation, Nejib Mikati, the Minister of Tourism, Karam Karam, and the Minister of Economy and Trade, Bassel Fleihane. This latter noted : "unemployment affects 15% of the Lebanese active population". 

During a luncheon hosted by the Czech Ambassador to Lebanon, Mrs. Boulos-Tolan declared that the company she represents shall spare no effort in promoting "the rebirth of Lebanon". This initiative may in deed help in boosting tourism in the country.

Caption: Mrs. Viviane Boulos-Tolan presenting to the Minister of Economy and Trade a souvenir of the Czech-Lebanon Friendship Week.


From left to right, Prague : the Lebanese Ambassador to the Czech Republic, the president of the Commission for Foreign Affairs in the Czech parliament, and the CEO of Platinum International presenting to the parliament member a Cedar from Lebanon as a pledge of friendship. 

 
Online Lottery
 
 
Send an 
E-Postcard
 
Weather
 
 
 
News Letter
Click Here
 
 

Click Here to Become
a GSO Member

 
 
   

L'Orient Le Jour, Septembre 9,1999  

Promouvoir le Liban comme destination touristique est une affaire qui pourraît être fructueuse. Elle manque néanmoins d'imagination. Vanter l'étranger à des touristes libanais en proposant des hébergements luxueux dans les quatre coins du globe est par contre une idée fort originale. Née aux Etats-unis, ce système d'échange commence à connaître du succès au Liban. IL y a ceux qui se spécialisent dans la restauration. IL y a ceux qui offrent exclusivement des services d'hôtellerie. Et puis qui optent pour la vente de loisirs. Ils assurent divers services aux Libanais qui souhaitent se rendre à l'étranger : système d'échange d'appartements, tours guidés, billets d'avion et séances de thalassothérapie. Promouvoir le Liban comme destination touristique est une affaire qui pourrait être fructueuse. Pourvu que l'imagination vienne à son secours. Vanter l'étranger à des touristes potentiels en proposant maintes facilités et en utilisant une nouvelle stratégie marketing. , voilà une idée originale. Pionnière dans le domaine au Liban, Platinum a ouvert ses portes en 1994 en proposant un concept connu aux Etats-Unis depuis des années soixante-dix. Une idée qui se traduit en gros par l'échange d'appartements entre une clientèle internationale aux quatre coins du globe. Mme Viviane Boulos Tolan, membre du conseil d'administration de Platinum 

 
   

indique que "l'entreprise offre l'hébergement dans des appartements luxueux à des prix bien plus compétitifs qu'un cinq étoiles ". Elle permet à la clientèle d'appartenir à un club de loisirs très exclusif, dépendant d'une multinationale, Interval International, dont le siège est en Floride. Il suffit d'acheter une action au club pour pouvoir voyager durant une vingtaine d'année sans payer de frais d'hébergement. La part achetée entre 6 000 et 12 000 dollars, permet à l'actionnaire libanais de disposer des droits de jouissance d'un appartement à Malte. Le logement en question est échangeable contre un autre situé sous d'autres cieux et appartenant à d'autres membres du club international."En d'autres termes, toute personne membre du club bénéficie dans l'immédiat d'un réseau international d'échange", affirme Mme Boulos Tolan en comparant le système à "une banque de vacances". Elle ajoute qu'en "payant leur action, les membres achètent pour une dizaine d'années, tout en se protégeant de l'inflation, leur lieu d'hébergement pour des vacances aux quatre coins du monde". Evidemment, ce système d'action obéit à centaines règles, comme le fait d'effectuer deux mois à l'avance, de payer quelques frais annuels supplémentaires et de respecter les semaines, les mois ou les saisons approuvés initialement. Au Liban, le système connaît un succès foudroyant, dès son lancement. Platinum parvient en l'espace de quelques années à vendre plus de 1500 actions à des familles aussi bien qu'à des célibataires. Mme Boulos Tolan relève que "ce système de villégiature, qui a vu le jour aux Etats-Unis, est actuellement très en vogue en Europe". "Pourquoi donc ne pas le présenter au Liban ?", se demande-t-elle. Il était nécessaire de vendre l'idée avec une puissante stratégie de marketing. Mme Boulos Tolan, qui a vécu deux ans à Malte avant de rentrer au Liban, reconnaît avoir fait face à plusieurs difficultés pour lancer son entreprise. "C'était une idée nouvelle, il fallait avoir une bonne stratégie de marketing pour attirer les clients, comme le télémarketing qui était une notion complètement inconnue", dit-elle. Il fallait aussi aider des clients, devenus membres du club de loisirs, à savoir tirer avantage de leur action.

Se tourner vers l'étranger 

Ainsi, et en partie pour assurer des services supplémentaires aux membres au club, Platinum a créé une autre entreprise, une agence de voyages, TravelScape 360؛, rattachée à la Iata (International Association Of Travel Agencies). "Cette agence de voyages ne facilite pas uniquement le déplacement des membres du club international, elle permet aussi à l'entreprise de s'ouvrir à une autre catégorie de clientèle", note Mme Boulos Tolan. Les membres du club, une fois l'action achetée, bénéficient tout de suite d'une carte leur permettant d'entrer en contact avec Interval International et d'organiser leurs vacances sans l'aide de Platinum. Mais beaucoup, paraît-il, préfèrent être pris en charge par la société qui leur a vendu l'action. Avec le temps, l'entreprise s'agrandit pour devenir le représentant exclusif au Liban de la Société des bains de mer, chaîne hôtelière monégasque. Pour une somme minimale de 1700 dollars, elle offre ainsi aux touristes libanais un séjour d'une semaine dans des hôtels de Monaco, notamment l'hôtel de Paris, l'Hermitage, le Mirabeau et le Beach Club de Monte-Carlo. Les clients nantis peuvent bénéficier également d'un transport en hélicoptère et de cures de thalassothérapie. Actuellement, l'entreprise se tourne vers les marchés étrangers. Il y a quatre mois, Platinum a ouvert une branche en République tchèque. Dans le monde arabe, les bureaux de la société seront inaugurés dans les semaines à venir, à Bahreïn. D'autre part, Platinum commence à promouvoir à l'étranger la destination Liban. Des travaux de construction ont été entamés à Feytroun, où une vingtaine d'appartements meublés seront aménagés. La première étape du projet pourra recevoir les touristes au printemps prochain. En l'espace de cinq ans, Platinum a réussi à monter une chaîne complète de vente de loisirs et à toucher plusieurs catégories de clients. Les Libanais se sont habitués à cette nouvelle forme d'échange touristique, et d'autres entreprises du même genre ont vu le jour. Elles proposent toutes, à une clientèle plus ou moins aise, des résidences luxueuses à l'étranger l'espace de quelques semaines de vacances. Les loisirs, la détente, les vacances ? Comme tous les biens de consommation, une véritable industrie qui ne connaît plus de frontières.